La proactivité : devenir acteur de son travail

La proactivité du personnel des associations est une dimension essentielle au sein des équipes de travail.  Cette qualité permet d’anticiper les problèmes quotidiens et exceptionnels, de développer des procédures basées sur la créativité, de trouver des solutions tant pour l’équipe que pour les clients.  Elle stimule la motivation, le désir d’apprendre et de relever de nouveaux défis.  La proactivité suppose également une prise de responsabilité concrète dans le travail quotidien, une volonté d’agir au lieu de subir et s’oppose à l’immobilisme, à l’attente passive, aux justifications impliquant les circonstances et des tiers.  Développer sa proactivité offre en outre au personnel de meilleures chances d’évolution de carrière dans l’association.

Programme :

  • Définition de la proactivité au travail, en opposition avec la réactivité. Qu’est-ce que la flexibilité ?
  • Les bénéfices d’une attitude proactive et les désagréments d’une attitude réactive
  • Pourquoi développer son engagement personnel dans son cadre de travail ?
  • Pourquoi sortir de sa zone de confort ? Comment le faire ?
  • Analyser ses tâches quotidiennes, les évaluer et se fixer des défis personnels
  • Développer une attitude positive pour influencer le fonctionnement de l’équipe et devenir un acteur de son travail
  • Comment organiser son travail ? Pourquoi se focaliser sur les tâches prioritaires ?  Comment organiser sa propre disponibilité à soi-même et à son environnement ?
  • Eléments de planification du travail et d’anticipation des tâches à effectuer et des besoins de l’équipe
  • Comment s’orienter vers la solution des problèmes ?
  • Faut-il se reposer sur le confort des choses acquises ?
  • Reconnaître le changement comme une opportunité d’évolution en soutenant la curiosité, la volonté de se remettre en cause et en développant en permanence de nouvelles compétences personnelles
  • Relever avec joie de nouveaux défis

Méthode : la méthode est essentiellement inductive et participative.  Les éléments théoriques alternent avec l’analyse du vécu des participants dans leur milieu de travail.

Formateur : Jean-Luc Vercaemst, licencié en communication, formé en gestion du non-marchand, responsable de formations à l’EPE.

Modalités pratiques : Mardi 16, mercredi 17 octobre 2018 de 9h30 à 16h30 – Bruxelles, rue de Stalle 96 – 144 € – code 11641

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s